jeudi 13 septembre 2018

sciences de la vie et de la Terre 2 BAC

15:50:00 0
Quelles pratiques ont les chercheurs en sciences de la vie en tant qu’usagers de l’interdisciplinarité ? La pertinence de cette question est évidente. La centrer sur la biologie résulte des considérations suivantes : l’organisation disciplinaire des sciences de la vie se traduit par un découpage précis mais néanmoins instable : le développement considérable de la biologie moléculaire et la montée en puissance des questions écosystémiques sollicitent ces disciplines par des forces réelles, parfois contradictoires, qui mettent en question ce découpage et les relations entre communautés de chercheurs.

la consommation de la matière organique et le flux d'énergie
cliquez ici

le rôle du muscle squelettique strié dans la conversion d'énergie cliquez ici

l'information génétique sa nature son mécanisme d expression et sa transmission cliquez ici 






Le système endomembranaire comporte six composants majeurs Réticulum endoplasmique (rugueux et lisse) : structure et fonction.
Appareil de Golgi : structure et fonction.
Endosomes : endosomes précoces, corps multivésiculaires, endosomes tardifs, endosomes de recyclage. 
Lysosomes : structure et fonction.
Vacuole chez les végétaux.
Noyau dont la membrane externe fait partie du réticulum endoplasmique rugueux.

 La continuité entre les compartiments est assurée par des vésicules Vésicules formées par les coatmères : association de protéines COP. Deux types de vésicules : les COPI impliquées dans les échanges inter-golgiens et le transport rétrograde Golgi vers le réticulum endoplasmique, les COPII impliquées dans le transport antérograde des protéines du réticulum endoplasmique rugueux vers le cis Golgi.
Vésicules à clathrine : association d’adaptines (AP) et de triskèles. Vésicules impliquées dans les processus d’endocytose par récepteurs interposés, dans le transport des protéines du Golgi vers les lysosomes et du Golgi vers les vésicules de sécrétion.
Vésicules de pinocytose non recouvertes

LES ANNÉES SOIXANTE-DIX Un progrès notable des connaissances sur la physiologie de la fertilité s’amorce. La stérilité masculine liée à des anomalies du nombre et de la mobilité des spermatozoïdes commence a être reconnue Les traitements de la stérilité restant décevants, on assiste au développement de méthodes palliatives visant, dans les cas d’infertilité masculine, à obtenir des grossesses à partir de sperme de donneurs. La pratique de l’insémination artificielle avec sperme provenant de donneurs et conservé par congélation dans l’azote liquide (IAD) entraîne la création de « banques de sperme » dans une vingtaine de CHU français et l’arrivée à l’hôpital des biologistes de la reproduction (histo-embryologistes pour la plupart) auparavant sans rapports directs avec la clinique humaine.

l'information génétique sa nature son mécanisme d expression et sa transmission

15:32:00 0
l'information génétique sa nature son mécanisme d expression et sa transmission

Une multitude de gamètes différents 
Chez les organismes diploïdes, la reproduction sexuée implique la formation de cellules reproductrices, ou gamètes haploïdes, contenant chacune la moitié de l’information génétique de l’individu qui les produit. À l’exception des gamètes, chacune des cellules d’un organisme diploïde possède des paires de chromosomes homologues : l’un d’origine paternelle et l’autre d’origine maternelle. La première étape de la formation des gamètes est une double division cellulaire appelée méiose, qui permet d’obtenir quatre cellules haploïdes à partir d’une cellule diploïde. Elle est précédée d'une copie à l’identique du matériel génétique (réplication de l’ADN).

cours PDF cliquez ici





Le hasard de la fécondation 
Les brassages au cours de la méiose permettent d’obtenir une grande diversité de gamètes contenant chacun une combinaison unique et nouvelle d’allèles. Chez chaque parent, un seul de ces gamètes sera impliqué dans la fécondation. Dans une fratrie humaine, la probabilité que deux individus non jumeaux vrais soient génétiquement identiques est quasiment nulle

Le sujet de question de synthèse 
La diversité du vivant a pour origine de nombreux mécanismes dont certains sont d’origine génétique. En prenant comme exemple la transmission de deux gènes liés, montrez comment lors de la méiose il peut s’effectuer un brassage de l’information génétique. Votre exposé sera accompagné de schémas.

CONVENTIONS D’ÉCRITURE EN GÉNÉTIQUE
En génétique, les différents allèles d’un gène sont désignés par une ou deux lettres. L’allèle dominant est écrit en majuscule ou minuscule et porte le signe (+) en exposant ; l’allèle récessif est écrit en minuscules et ne porte pas de signe. Ex. : chez la drosophile, les ailes peuvent être vestigiales (allèle vg) ou normales (allèle vg+). Le phénotype s’écrit entre crochets.

Ex. : [vg+] signifie que la drosophile porte des ailes normales. Le génotype s’écrit entre parenthèses. Les deux allèles que possède l’individu diploïde sont séparés par deux traits dont chacun représente l’un des chromosomes homologues. Ex. : le génotype d’une drosophile hétérozygote s’écrit (vg+//vg)

le rôle du muscle squelettique strié dans la conversion d'énergie

14:28:00 0
le rôle du muscle squelettique strié dans la conversion d'énergie

Les fibres musculaires des muscles striés squelettiques sont des structures spécialisées dans la contraction. Les cellules musculaires rendent possible un mouvement en transformant l’énergie chimique des molécules organiques en énergie mécanique. Un exercice musculaire demande de l’énergie et s’accompagne d’une augmentation de la ventilation, donc de l’apport en dioxygène. Ce dioxygène est un élément permettant la synthèse d’ATP


cours pdf cliquez ici




Le réflexe myotatique, un exemple de commande réflexe du muscle
Rester debout, ne pas perdre l’équilibre, maintenir notre posture malgré la pesanteur nécessitent un fonctionnement permanent et adapté de nos muscles extenseurs et fléchisseurs. Les muscles impliqués dans la posture comme dans le mouvement sont des muscles striés squelettiques, attachés au squelette par des tendons.

Le mouvement des muscles se répercute sur le mouvement du squelette au niveau des articulations. Dans le cas de la posture, ces mouvements ne sont pas commandés consciemment, ce sont des réflexes musculaires. Comment les réflexes myotatiques commandent-ils la contraction de certains muscles ?


Le réflexe myotatique
Afin de vérifier l’état de tension qui s’exerce sur les muscles pour s’opposer à l’action de la gravité sur le corps humain, c’est-à-dire pour tester le tonus musculaire, le médecin peut frapper avec un marteau approprié soit au niveau du tendon d’Achille (au-dessus du talon), soit au niveau de la rotule (sous le genou) et observer le résultat. Le réflexe myotatique est une réaction rapide et involontaire du corps. En réaction à son propre étirement, le muscle se contracte automatiquement.

la consommation de la matière organique et le flux d'énergie pdf

14:01:00 0
la consommation de la matière organique et le flux d'énergie

Introduction :
L’importance de la matière organique se caractérise en la présence d’énergie emmagasinée nécessaire pour l’activité de toutes les cellules hétérotrophes qui à travers des phénomènes métaboliques, respiration et fermentation, transforment cette énergie inutilisable en source d’énergie utilisable pour le fonctionnement cellulaire : molécule d’ATP.

COURS PDF cliquez ici



AVANT-PROPOS
Pour vous préparer au mieux au baccalauréat, vous trouverez à la fin de l’ouvrage, dans le Guide pratique, la présentation détaillée de l’épreuve de SVT, les exigences des correcteurs et des recommandations – y compris des conseils de méthode et d’organisation – pour réussir cette épreuve. Dans la double page de L’essentiel du cours, les principales notions de chaque chapitre,

accompagnées de schémas, sont expliquées et présentées de manière structurée et synthétique, dans le respect du contenu et de l’esprit du programme officiel de SVT de terminale S. Dans les colonnes, sont précisément définis les mots et les notions clés du cours et des zoom sur certains points du programme vous permettent d’approfondir vos connaissances.

Chromosomes – Le complexe du « Y »
L e chromosome mâle est-il menacé d’extinction ?
Si petit mais précieux, ténu mais têtu, le « Y » est-il, comme le prétendent certains généticiens, condamné à s’amenuiser encore et encore, jusqu’à finir par s’effacer ?
Ou bien est-il enfin devenu stable et résistant, comme l’affirment d’autres experts ?

Depuis une dizaine d’années, le débat, souvent animé, parfois « haut en couleur » mais toujours élégant, oppose les meilleurs spécialistes du domaine. Il est aujourd’hui ravivé par plusieurs études, dont deux publiées le 24 avril dans Nature. Confondant paradoxe : c’est un bien chétif chromosome, fragile et peut-être éphémère, qui détermine le sexe fortiche

vendredi 7 septembre 2018

limites et continuité

15:50:00 0

On a vu dans le chapitre consacré aux droites comment calculer la pente d'une droite. Qu'en est-il pour une courbe ? Contrairement aux droites, la pente d'une courbe n'est pas constante. Par exemple, quand les coureurs du Tour de France gravissent un col, la pente n'est pas toujours la même ; certains tronçons sont plus raides que d'autres. Comme la pente d'une droite est le déplacement vertical y divisé par le déplacement horizontal x, la pente en un point précis d'une courbe sera obtenu en choisissant x0 , autrement dit en prenant deux points « proches » sur la courbe. La pente d'une courbe en un point est donc elle aussi une limite.




cours limites et continuité PDF cliquez ici






Introduction
L’histoire des rapports entre la science et la technique est surprenante et tumultueuse comme celle d’un couple alliant l’amour, la haine et la nécessité. On peut bien sûr s’extasier, à juste titre, devant les merveilles obtenues par la pensée dans l’étude du mouvement depuis Aristote jusqu’à Einstein en passant par Galilée, Newton et Laplace. On peut aussi être séduit par les réussites de la technique depuis la roue jusqu’à l’ordinateur en passant par la lunette astronomique et l’avion.

Bref, au-delà de l’interrogation séculaire sur la prééminence de l’une sur l’autre, la science et la technique ne sont-elles pas les deux visages de l’intelligence et de la raison ? La physique moderne peut-elle se contenter des modèles mathématiques qui l’ont amenée aux confins de la connaissance de notre monde macroscopique ? Non, à l’évidence, les hommes ont besoin de réaliser des objets, de vérifier leurs théories, d’expérimenter, de simuler, d’explorer. En somme, les hommes ont besoin de chercher, de créer et de comprendre.

Introduction aux problèmes de perturbation singulière
Les modèles mathématiques utilisés en physique conduisent le plus souvent à des problèmes pour lesquels il n’est pas possible de donner une solution explicite. Les solutions numériques sont même parfois difficiles à mettre en œuvre, particulièrement quand de petits paramètres sont présents ou quand les domaines de calcul sont très grands.

Dans de telles situations, on peut tenter d’élaborer des modèles plus simples, soit en annulant un paramètre, soit en se limitant à l’étude d’un domaine plus petit ; les deux simplifications pouvant être combinées.Lorsque l’on annule un petit paramètre, noté de façon symbolique ε, il se peut que la solution du problème initial ne tende pas uniformément vers la solution du problème réduit quand ε → 0. On est alors confronté à un problème dit de perturbation singulière pour lesquels de grandes difficultés mathématiques peuvent se poser.

ondes mécaniques progressives cours

09:08:00 0
Les ondes et les vibrations ont de nos jours envahi tout l’espace dans lequel nous vivons, et il ne s’agit pas seulement de celles qui transportent les programmes de radio, de télévision, les messages de nos téléphones portables ; il s’agit aussi des ondes de diverses natures qui servent aujourd’hui à expliquer le comportement de la matière. Celle-ci, jusqu’ici symbole de la solidité et de la permanence, supposée présente même lorsque nous ne la regardons pas ou ne la sentons pas, se révèle tout autre aux moyens d’investigation puissants dont nous disposons : elle manifeste des propriétés fugaces, difficilement tangibles, dont certaines sont décrites par des ondes



cours ondes mécaniques progressives PDF cliquez ici


L’acoustique L’importance considérable donnée par lés Grecs à la musique fut conservée dans la philosophie et lés religions au moins jusqu’à la Renaissance. On a donc beaucoup dé traités sur la musique. Diverses gammes légèrement différentes furent proposées et utilisées, souvent avec l’idée dé trouver la seule bonne, et par là dé trouver une clé dé la compréhension dé l’univers et dé la placé que l’homme y occupé.

En même temps, on cherchait des rapports numériques dans d’autres phénomènes naturels, et lés périodes ou lés orbites dés planètes étaient un champ dé recherches activés. Kepler (1571-1630) tira dés observations astronomiques dé Tycho Brahé (1546-1601) lés trois lois qui portent son nom.

Les oscillations forcées et la résonanceI .le tremblement de terre qui survint à M exico en .septembre 19X5 constituait un .séisme m ajeur (8.1 sur l'éch elle de R ichter), m ais les ondes sism iques ré.suliantes auraien norm alem ent été trop faibles pour eau.ser des dom m ages étendus en atteignant la vilk de M exico, située à environ 4(M) km de l’épicentre. Toutefois, une bonne partie de Is ville a été édifiée sur un ancien lit de lac, où le sol est meuble et humide Si ram plitiuU des ondes sism iques est dem eurée faible dans le sol as.se/ stable .

séparant l’épiccntrc de M exico, elle a, par contre, augm enté de m anière signillcalive dans le sol meuble soutenant la cité. Le m odule de l’accéléiation des ondes atteignit ().20g, et la fréquence angulaire était surtout concentrée autour de 3 rad/s, ce qui en étonna plus d 'u n Non .seulement le sol ircnibla-i-il fortem ent, m ais plusieurs édifices de hauteur m oyenne curent des fréquences angulaires de résonance d 'en v iro n 3 rad/s. La plupart de ces édifices s'effondrèrent lors du tremblement de terre, alors (]uc les édifices moins élevés (dont les fréquences angulaires de résonance étaient plus élevées) et les édifices plus hauts (dont les fréquerKes angulaires de résonance étaient moins élevées) lésisièrent.

samedi 18 août 2018

mécanique des solides cours

13:07:00 1

Buts de la méthode Il s’agit d’une méthode approximative pour obtenir une solution analytique à un problème de mécanique qui n’a pas de solution analytique exacte ou pour lequel cette solution est trop difficile à obtenir.


COURS Mécanique des Solides
Champ de vecteurs cliquez ici
Torseurs cliquez ici


Résume Mécanique des Solides
Résume N°1 cliquez ici


En fait il n’existe que très peu de problèmes de mécanique qui ont une solution analytique exacte. Le problème à trois corps par exemple n’a pas de telle solution. Les ordinateurs d’aujourd’hui permettent de résoudre numériquement ces problèmes avec pratiquement la précision désirée mais à chaque fois pour un ensemble donné de conditions initiales. Pour avoir une vision générale du type de trajectoire, il faut faire plusieurs fois les calculs et ceci peut être onéreux

Approche vectorielle et les équations d’Euler 
En pratique on cherche toujours l’approche la plus simple.
Par exemple si le solide étudié n’est pas attaché en un point alors on utilisera comme point d’ancrage du système intrinsèque celui qui décompose l’énergie cinétique en un terme de translation plus un terme de rotation. Évidemment si le solide a un point fixé dans un référentiel inertiel, un tel point devient naturel pour définir une origine.

Il n’en demeure pas moins que pour établir des équations de mouvement nous devons nous référer à un référentiel inertiel, quitte à traduire ensuite en termes de quantités mesurées dans un référentiel non inertiel si on choisit de le faire.

Notre solide a 6 degrés de liberté que nous avons noté . Donc en principe 6 équations de mouvement. Nous les établirons ici vectoriellem

Degrés de liberté du solide 
Jusqu’ici nous n’avons considéré que des particules ponctuelles en nombre relativement petit. Nous allons maintenant permettre aux corps physiques d’avoir de véritables dimensions physiques, telles des longueurs, largeurs et épaisseurs.

Nous allons cependant nous limiter aux corps indéformables, ce qui est une approximation de la réalité physique, mais une approximation souvent très valables.

Nous considérerons donc que chaque point du corps solide demeure à distance constante de tout autre point du même corps solide. Il n’y a pas de déformation.

jeudi 16 août 2018

exercices corriges de Structure de la matière

00:47:00 1
Structure de la matière 
Le langage de la chimie, consacré par le temps, est explicitement graphique. Au premier abord, la mécanique quantique semble bien éloignée du monde de la chimie : tout ce dont nous semblons disposer sont des probabilités, et avant tout des mathématiques appliquées. Mais les Orbitales Atomiques (sous forme réelle, devenant plus réelles à mesure que nous les utilisons) sont le pont entre les deux langages.µ

Atomistique
TD Atomistique cliquez ici

Thermochimie 
TD Thermochimie cliquez ici


Le rayonnement du corps noir
Lorsqu’on chauffe un matériau solide quelconque à une certaine température, il émet dans tout l’espace un rayonnement électromagnétique polychromatique. Lorsqu’on augmente progressivement la température T, la couleur de ce rayonnement change, indiquant une modification de son spectre, c’est-à-dire que les proportions respectives de ses composantes monochromatiques changent.

Expériences mettant en jeu un effet tunnel 
On décèle l’effet tunnel dans plusieurs phénomènes. Par exemple, on explique ainsi la désintégration radioactive des noyaux émettant des particules a. Les particules a passent la barrière constituée par les forces d’attraction intenses (mais à très courte portée) des nucléons.

L’introduction de la constante de Planck 
Nous allons maintenant considérer le rayonnement par incandescence, émis non pas par des atomes ou des molécules séparés (à l’état gazeux), mais par un corps condensé (solide) et dans des conditions particulières : lorsque ce rayonnement a atteint l’équilibre thermique avec le corps, c’est-à-dire lorsque la température du corps et du rayonnement sont les mêmes et que le spectre du rayonnement polychromatique émis est invariable.

Construction graphique des solutions de l’énergie pour un annulène 
La partie en cosinus de la formule (3.23) fait immanquablement penser aux solutions classiques obtenues avec le cercle trigonométrique, à condition de faire un changement de variable très simple. Pour cela, prenons un cercle de rayon 2β. Un diamètre horizontal, sert d’énergie de référence que nous fixons à α. Un diamètre vertical coupe le cercle en deux points; le plus bas nous sert de point de départ pour inscrire le polygone régulier en partant d’un sommet