Breaking News

réactivité Chimique

Vous voulez vous entraîner à faire des exercices et résoudre des problèmes en Chimie physique ? C’est une louable intention, mais savez-vous vraiment pour quelle raison vous êtes prêt(e) à consentir les efforts nécessaires ? Une réponse assez probable serait « C’est pour réussir à l’examen que je prépare ». Mais cette perspective utilitaire (bien légitime !) ne dispense pas de se demander précisément pourquoi l’activité de résolution de problème tient une place aussi importante dans l’enseignement des sciences, et dans les examens ou concours. Pourquoi, en définitive, impose-t-on aussi fréquemment ce type d’épreuve aux candidats, alors qu’il en existe bien d’autres.
Cours de réactivité Chimique

https://www.youtube.com/playlist?list=PLVNLDmkJxFFQnSf1Z8uLP4fFpSmUj-epB&disable_polymer=true

Travaux dirigés de réactivité Chimique



Unités et ordres de grandeur 
Avant d’entrer dans les détails des démonstrations, il est important de donner quelques définitions et surtout de définir les unités et les ordres de grandeur des quantités que nous aurons à utiliser dans toute la suite du cours. Il est justifié de définir la chimie comme la science de la matière pondérale. Par le biais de cette notion, nous introduisons les deux notions annexes de taille et d’énergie.

BIEN ABORDER UN PROBLÈME 
Le terme « problème » désigne ici toute question dont la réponse ne peut être trouvée que par un raisonnement et éventuellement des calculs, posée à propos d’une situation (une expérience, une observation, un événement…). Cette réponse peut être de nature quantitative (une valeur numérique, par exemple celle d’une concentration, d’une pression, d’une quantité de chaleur…) ou qualitative (par exemple la stabilité ou l’instabilité d’un système dans des conditions données, le sens de son évolution prévisible…).

Unités d’énergie 
Différents systèmes d’unités sont couramment utilisés. Leur emploi est avant tout gouverné par la pratique et dépend des techniques d’observation. Les unités suivantes ainsi que les facteurs de conversion, sont d’un usage universel.