Breaking News

Cours Structure de la matière

Structure de la matière 
Le langage de la chimie, consacré par le temps, est explicitement graphique. Au premier abord, la mécanique quantique semble bien éloignée du monde de la chimie : tout ce dont nous semblons disposer sont des probabilités, et avant tout des mathématiques appliquées. Mais les Orbitales Atomiques (sous forme réelle, devenant plus réelles à mesure que nous les utilisons) sont le pont entre les deux langages.µ

Atomistique
Cours Atomistique cliquez ici

Thermochimie 
Cours Thermochimie cliquez ici


Le rayonnement du corps noir
Lorsqu’on chauffe un matériau solide quelconque à une certaine température, il émet dans tout l’espace un rayonnement électromagnétique polychromatique. Lorsqu’on augmente progressivement la température T, la couleur de ce rayonnement change, indiquant une modification de son spectre, c’est-à-dire que les proportions respectives de ses composantes monochromatiques changent.

Expériences mettant en jeu un effet tunnel 
On décèle l’effet tunnel dans plusieurs phénomènes. Par exemple, on explique ainsi la désintégration radioactive des noyaux émettant des particules a. Les particules a passent la barrière constituée par les forces d’attraction intenses (mais à très courte portée) des nucléons.

L’introduction de la constante de Planck 
Nous allons maintenant considérer le rayonnement par incandescence, émis non pas par des atomes ou des molécules séparés (à l’état gazeux), mais par un corps condensé (solide) et dans des conditions particulières : lorsque ce rayonnement a atteint l’équilibre thermique avec le corps, c’est-à-dire lorsque la température du corps et du rayonnement sont les mêmes et que le spectre du rayonnement polychromatique émis est invariable.

Construction graphique des solutions de l’énergie pour un annulène 
La partie en cosinus de la formule (3.23) fait immanquablement penser aux solutions classiques obtenues avec le cercle trigonométrique, à condition de faire un changement de variable très simple. Pour cela, prenons un cercle de rayon 2β. Un diamètre horizontal, sert d’énergie de référence que nous fixons à α. Un diamètre vertical coupe le cercle en deux points; le plus bas nous sert de point de départ pour inscrire le polygone régulier en partant d’un sommet