lundi 6 mars 2017

Géodynamique interne

L’imagerie et les mesures satellitaires fournissent, en continu, des quantités considérables de données qui permettent à la communauté scientifique de quantifier et de modéliser les déplacements des plaques, mais aussi des masses d’eau et d’air des enveloppes fluides externes, l’hydrosphère et l’atmosphère. Mais les progrès les plus récents et souvent décisifs, sont désormais obtenus à travers la prise en compte et l’analyse des couplages existant entre géodynamique interne des enveloppes solides, géodynamique externe des enveloppes fluides

Cours de Géodynamique interne


Travaux dirigés de Géodynamique interne 



PROGRAMME DE TRAVAUX PRATIQUES
Les travaux pratiques de sciences de la Terre permettent de construire les démonstrations du cours à partir d'observations (cartes, photographies, échantillons,...), ainsi que des acquis des deux stages sur le terrain. Ils mettront en évidence les différences de taille et de nature des objets en sciences de la Terre. 

Les documents montrent la diversité des méthodes utilisées et la complémentarité des informations obtenues. Ces travaux pratiques s'attachent également à intégrer les résultats acquis en physique et en chimie à l'étude du globe terrestre. Les séances consacrées à l'étude de grandes structures géologiques permettent de confronter toutes ces observations et de dégager les caractéristiques géodynamiques, géophysiques, magmatiques et sédimentologiques de ces structures.

Madréporaires 
Si nos espèces rentrent toutes dans des familles que les auteurs s'accordent pour considérer comme hermatypiques, certaines au moins semblent n'avoir pris aucune part à la construction des récifs. C'est le cas en particulier pour les petites formes libres, Chomatoseris et Genabacia qui, par ce fait même, ne pouvaient certainement subsister que dans des lieux suffisamment calmes ou abrités; 

les Microsolenidae libres se trouvent du reste généralement liés au Jurassique avec les faciès marneux et ils atteignent ici même leur maximum d'abondance dans les calcaires marno-crayeux supérieurs et les calcaires marneux inférieurs (les Genabacia n'existent en particulier qu'à ce dernier niveau). 

La distribution topographique 
La surface terrestre est aussi caractérisée par sa topographie : altitude pour les terres émergées, bathymétrie pour les fonds marins. Les chaînes de montagnes sur les continents, les dorsales et les fosses dans les océans, 

présentent des altitudes ou des profondeurs très différentes des valeurs moyennes caractérisant les continents ou les océans (figure 1.4). Ces secteurs sont probablement des sites majeurs d’un point de vue géodynamique, où certains processus actifs entretiennent leur singularité topographique