Breaking News

Cours de Biologie Cellulaire

De la théorie cellulaire est née la Biologie cellulaire : discipline de la biologie étudiant les cellules et leurs organites, les processus vitaux qui s’y déroulent ainsi que les mécanismes permettant leur survie (reproduction, métabolisme, homéostasie, néguentropie, communication) sans oublier la caractéristique principale de la cellule vivante, à savoir la mort, qui peut être programmée génétiquement (apoptose) ou être le résultat d’une agression (nécrose).

Résumé de Biologie Cellulaire
Résumé des biologie cellulaire  cliquez ici
résumé cytologie cliquez ici
Cours de Biologie Cellulaire
Chapitre 1 : Introduction à la biologie cellulaire cliquez ici
Chapitre 2 : Techniques d'études de la cellule cliquez ici
Chapitre 3 : Composition chimique de la cellule cliquez ici
Chapitre 4 : Organisation générale de la cellule cliquez ici
Chapitre 5 : Membrane plasmique ou Plasmalemme cliquez ici
Chapitre 6 : Réticulum endoplasmique et Appareil de Golgi cliquez ici
Chapitre 7 : L'hyaloplasme cliquez ici
Chapitre 8 : Les mitochondries et Les chloroplastes cliquez ici
Chapitre 9 : DIVISION CELLULAIRE cliquez ici
Chapitre 10: PROCARYOTES ET VIRUS cliquez ici
Chapitre 11: gamétogenèse, fécondation et embryogenèse cliquez ici





Grandes étapes de la biologie cellulaire. Rapports avec les autres disciplines biologiques
Tout au long de son histoire, la biologie cellulaire a connu des progrès constants grâce à deux types d’événements : 
➽ le développement d’instruments d’optique de plus en plus résolutifs et puissants, le dernier en date étant le microscope électronique, qui a permis de faire sauter un verrou capital dans le domaine des observations cellulaires
➽ la convergence de diverses approches développées initialement de manière indépendante, telles que la génétique, la physiologie, la biochimie et, plus récemment, la biologie moléculaire

La détection des radio-isotopes
ils sont détectés grâce à des compteurs dits « à scintillation » (pour des échantillons chimiques purifiés) à travers la transformation des émissions produites en photons mesurables par des photomultiplicateurs, ou bien par la technique d’autoradiographie, qui a des applications tant en Biologie Cellulaire (cf. fiche 16) qu’en Biologie Moléculaire (cf. fiche 23). La sensibilité extrême de cette détection, très supérieure à toutes les méthodes chimiques, fait de cette technique un outil unique pour l’étude de très nombreux processus biologiques

Liposome 
Ce sont des structures artifi cielles, fabriquées in vitro. Les liposomes ont la forme de petites vésicules sphériques délimitées par une double couche lipidique et remplies de milieu aqueux. Ils peuvent être utilisés comme vecteurs pour délivrer des drogues ou des médicaments à des cellules car ils ont la capacité de fusionner avec la membrane plasmique pour y délivrer leur contenu

EXPLOSION DE LA BIOLOGIE CELLULAIRE
Les progrès du fractionnement cellulaire, au début des années 40, dus à A. CLAUDE et son école, jettent un pont entre les études morphologiques et biochimiques ou physiologiques développées jusque-là. Bien que réductrice, cette approche est tout à fait typique de la biologie cellulaire, car elle vise à décomposer les cellules en leurs structures élémentaires ou leurs organites, de telle sorte qu’ils conservent au maximum leur intégrité physiologique. Elle précède de quelques années seulement la mise au point du microscope électronique et des techniques histologiques associées.