mardi 26 septembre 2017

سيتم وضعPDF في الاسبوع القادم كأقصى حد

سيتم وضع PDF في الاسبوع القادم  كأقصى حد










La Différenciation cellulaire 

est le processus par lequel une cellule peu ou pas différenciée acquiert les caractéristiques d’un type cellulaire sur le plan morphologique et fonctionnel. Les cellules différenciées :sont caractérisées par une structure cellulaire particulière (cellule épithéliale, musculaire, neurone..), une production spécifique (hormone, enzymes ; hémoglobine) et une fonction cellulaire spécifique (contractio musculaire, transport de gaz, communication nerveuse…). Les cellules d’un organisme donné sont carctérisées par des états de différenciation différents mais possèdent le même le génome : c’est l’expression de gènes spécifiques qui explique la différence
La carpe, le lapin, le rouge-gorge, l'homme, le hêtre, le coquelicot, le bolet.. autant d'espèces différentes : cela se voit ! Et c'est ainsi, en regardant les ressemblances et dissemblances, qu'on a d'abord classé les êtres vivants en espèces. Mais l'apparence est parfois trompeuse... Ainsi, caniche et labrador appartiennent à la même espèce, le chien ! La classification des êtres vivants comporte plusieurs « étages » (les taxons) allant du plus vaste (le règne) au plus restreint (l'espèce). Les scientifiques l'améliorent pour mieux refléter la proximité des espèces sur l'arbre
de l'évolution. C'est pourquoi les scientifiques ont trouvé une définition plus fiable de l'espèce : c'est l'ensemble des individus qui peuvent se reproduire entre eux et engendrer
des descendants fertiles. Ainsi, tous les lions peuvent s'accoupler avec toutes les lionnes... Mais l'âne et la jument, s'ils s'accouplent parfois, engendrent un mulet infertile.