vendredi 3 mars 2017

Cours: Langage C

Ce COURS suppose acquis les concepts de base de la programmation tels que les notions de constantes, de types, de variables, de tableaux, de structures, de fichiers et de découpage en fonctions d’un programme. Il présente des notions plus complexes très utilisées en conception de programmes performants sur ordinateur.

Cours: Langage C cliquez ici



Les directives à destination du préprocesseur
sont en fait un peu particulières. Il s’agit de directives qui seront prises en compte avant la traduction (compilation) du programme. Ces directives, contrairement au reste du programme, doivent être écrites à raison d’une par ligne et elles doivent obligatoirement commencer en début de ligne. Leur emplacement au sein du programme n’est soumis à aucune contrainte (mais une directive ne s’applique qu’à la partie du programme qui lui succède). D’une manière générale, il est préférable de les placer au début, comme nous l’avons fait ici.

MODULE DE GESTION DES LISTES 
Un élément de liste contient toujours un pointeur sur l’élément suivant ou une marque indiquant qu’il n’y a plus de suivant (marque NULL en C). Les autres caractéristiques dépendent de l’application. Pour que le module de gestion des listes soit le plus général possible, il faut bien séparer ce qui est spécifique des listes de ce qui est caractéristique des applications. Ci-dessous, les informations sont regroupées dans une structure (un objet) et repérées par un pointeur de type Objet* (soit void*) appelé référence. Cette référence peut contenir l’adresse de n’importe quel objet.

Les identificateurs 
Les identificateurs servent à désigner les différents « objets » manipulés par le programme : variables, fonctions, etc. (Nous rencontrerons ultérieurement les autres objets manipulés par le langage C : constantes, étiquettes de structure, d’union ou d’énumération, membres de structure ou d’union, types, étiquettes d’instruction GOTO, macros). Comme dans la plupart des langages, ils sont formés d’une suite de caractères choisis parmi les lettres ou les chiffres, le premier d’entre eux étant nécessairement une lettre.

Les fonctions de parcours de liste 
Les fonctions suivantes permettent à l’utilisateur du module liste de parcourir une liste en faisant abstraction des structures de données sous-jacentes. Ces fonctions s’apparentent à celles utilisées pour parcourir séquentiellement les fichiers. L’utilisateur a besoin de se positionner en début de liste, de demander l’objet suivant de la liste, et de savoir s’il a atteint la fin de la liste. L’utilisateur n’accède pas aux champs de la structure de la tête de liste (premier, dernier, courant), ni au champ suivant des éléments