jeudi 2 mars 2017

Cours de Biochimie Structurale

La biochimie est à la frontière de plusieurs disciplines et nécessite de ce fait des connaissances tant générales que particulières ; c'est ce qui la rend à la fois intéressante et délicate à enseigner. Elle nécessite en effet de s'intéresser tant à la biologie, qu'à la chimie pure et à la chimie organique.

Résumé biochimie oses et osides  cliquez ici
Résumé biochimie structurale lipides cliquez ici
Cours Biochimie structurale: protéines cliquez ici
Cours de biochimie structurale : Glucides cliquez ici
Structure des Acides Nucléiques Part.1  cliquez ici
Structure Acides Nucleiques Part.2    cliquez ici
Structure Acides Nucleiques Part.3   cliquez ici
 



Structure des lipides 
Les lipides peuvent être classés en trois groupes principaux : les esters ( combinaison d'un acide gras et d'un alcool), les amides (combinaison d'un acide gras et d'une amine) et enfin des molécules de structure plus complexe. 

Les lipides énergétiques 
Ils ont un rôle métabolique de réserve énergétique efficace (la graisse de réserve est logée dans les adipocytes, elle est faite de triglycérides TG, riches en atome d'hydrogène, qui occupent très peu de place). Les triglycérides sont à l'origine de carburants cellulaires importants, les acides gras. 

Formation de savons 
Les savons correspondent à des sels d'ions carboxylates, c'est-à-dire à des molécules formées par la réaction entre une base forte et un acide carboxylique. Par la présence d'une partie polaire (appelée tête) formée par la partie chargée, et d'une partie apolaire (appelée queue) formée par la chaîne carbonée, la molécule de savon est capable de solubiliser les taches de graisses dans un milieu hydrophile. 

Les lipoprotéines 
Le plasma sanguin contient beaucoup d'eau, or les lipides sont (globalement) hydrophobes. De gros complexes sphériques, les lipoprotéines, permettent le transport plasmatique des lipides. Les lipoprotéines sont formées de lipides en liaison non covalente avec des apo-protéines ou apolipoprotéines (Fig. 14.1). Il existe différentes lipoprotéines en fonction de la proportion en lipides et de la proportion en apoprotéines associées.