Breaking News

cours Stratigraphie

Stratigraphie de son remplissage
On peut y distinguer quatre groupes de sédiments discordants les uns sur les autres : 
➤Groupe A. Miocène inférieur. Dépôts détritiques versicolores, lacustres ou continentaux, parfois évaporitiques, pouvant déborder sur les côtés du rift. Celui-ci n’était donc pas encore individualisé. Nombreux dykes et coulées basaltiques. 
➤Groupe B. Miocène moyen. Marnes pélagiques et calcaires récifaux (le fossé se forme et est envahi par la mer). 

Cours Stratigraphie  cliquez ici
cours: GEOLOGIE REGIONALE cliquez ici
Cours géologie régionale cliquez ici




Le bassin Liguro-Provençal
La forme du bassin et la géométrie des marges suggèrent une ouverture en ciseau (« sphénochasme »), autour d’un pivot situé dans le golfe de Gênes, et donc une rotation de l’ensemble Corse-Sardaigne par rapport à la Provence. 

Cette rotation est bien caractérisée grâce à divers arguments : Stratigraphie. Le Paléozoïque sarde rappelle celui de la Montagne Noire et des massifs N-Pyrénéens. Le Permien de Corse (M. Cinto) correspond à celui de l’Esterel. Le Mésozoïque de Sardaigne prolonge celui du domaine pyrénéo-provençal. Les séquences éocènes des Alpes-Maritimes (Annot) et de Corse (Balagne) sont identiques

Nappes de charriage
Les nappes en plis couchés, situées en avant des nappes précédentes, et dont la mise en place est un peu plus récente, pendant le Carbonifère inférieur (350-325 Ma) (Fig. 10.30 et 10.31). Ces nappes sont bien reconnaissables dans les séries paléozoïques où la stratigraphie est analysable. 

Elles ont été décrites dans le NW de l’Espagne, avec des flancs inverses de 20 km, et dans le S du Massif Central (fig. 10.31). Ces plis montrent une schistosité de plan axial et leurs axes sont plus ou moins perpendiculaires à la direction de transport.