samedi 4 mars 2017

cour Stratigraphie

Cours géologie régionale partie 1



Géologie du Maroc

ère partie (cours de Ch. HOEPFFNER
Le domaine saharien (Sahara et Anti-Atlas
Le domaine mésétien (Meseta
Avertissement
Le texte qui suit est destiné aux étudiants qui suivent le module M14. Il doit leur
permettre de compléter leurs notes. Il ne remplace évidemment pas la présence au
cours.
En particulier, les planches de figures ne sont pas reproduites, ni commentées ici
Lectures conseillées 
Piqué A., Soulaimani A., Hoepffner C., Bouabdelli M., Laville E., Amrhar M
Chalouan A. Géologie du Maroc (nouvelle édition). Editions GEODE, Marrakech
Piqué A. : Géologie du Maroc. Editions PUMAG, Marrakech
André Michard : Eléments de géologie marocaine. Notes et Mémoires du Service
Géologique du Maroc, n° 252, 1976. 408 p
Sites Web
Ces sites ne concernent pas directement la géologie du Maroc. Ils sont intéressants
pour rafraîchir et préciser des notions de géologie générale et de géodynamique des

            CHAPITRE 1 DEFINITIONS
Stratigraphie : science qui étudie la succession des dépôts (surtout sédimentaires). Son but est
d’établir une chronologie et de fournir des indices de datation. Son objectif est de tenter de
reconstituer dans sa continuité, l’histoire de la terre. Cette histoire est ponctuée par des
évenements, des crises (alors qu’il y a des périodes durant lesquelles les choses se passent
tranquillement)
La bio stratigraphie permet de dater ces crises
Sédimentologie : les organismes eux-mêmes ne possèdent pas l’information concernant
l’environnement dans lequel ils vivaient
Le principe d’actualisme ne s’applique pas toujours car les modes de vie des organismes actuels sont
très différents que ceux des organismes anciens
Pour retrouver ces infos, on doit étudier les sédiments (= précurseur d’une roche qui va devenir une
roche sédimentaire. C’est quelque chose qui s’est déposé à la surface de la terre et qui va donner
une roche. Ex : litière, sables/ argiles
Pour passer du sédiment à la roche, il y a un phénomène de compression et une dissolution des
minéraux, ce qui permet une lithification (durcissement
Le facteur temps est important : le sable se transforme en grès en un temps long non défini (ça
dépend, il n’y a pas de loi mathématique). Le sable-roche est un sédiment sur lequel le temps (long
100 Ma par exemple) n’a pas eu d’impact mais on les appelle tout de même des roches car autre
chose s’est déposé au dessus 


Mais le sable peut se transformer en grès très rapidement (quelques décénnies)                                                                         
chaînes de montagnes du Précambrien à l’Actuel.