Breaking News

contrôles continus de Mécanique du point


Objectif 
➤ À partir du vecteur accélération d’un point, savoir retrouver le vecteur vitesse, les équations horaires du mouvement ainsi que l’équation de la trajectoire de ce point.
➤Connaître l’expression des vecteurs position, vitesse et accélération dans les différents systèmes de coordonnées.
➤Connaître la définition de quelques mouvements particuliers traités en fin de chapitre.
➤L’objet de la cinématique du point est d’étudier le mouvement d’un point au cours du temps indépendamment des causes qui produisent ce mouvement. Les objectifs sont la détermination des grandeurs cinématiques telles que les vecteurs accélération, vitesse, position et l’équation horaire de la trajectoire de ce point par rapport à un référentiel choisi par l’observateur.

Contrôle 1 Corrigé  FSTT  Mécanique du point :cliquez ici

Contrôle 1 Corrigé  FSBM Mécanique du point :cliquez ici



DE LA NÉCESSITÉ DU RÉFÉRENTIEL
Le mouvement d’un objet ne pourra se faire que par rapport à une référence. Il est donc nécessaire de définir ce que l’on appelle un référentiel ou solide de référence dans lequel l’observateur est fixe. On entend par solide de référence un ensemble de points tous fixes les uns par rapport aux autres

 Par exemple, dans le cas cité plus haut, on peut choisir le TGV comme référentiel, l’observateur étant assis à l’intérieur, ou bien le référentiel terrestre (constitué par tout ce qui est fixe par rapport à la Terre) pour la personne restée sur le quai. La figure 1.1 illustre bien qu’un mouvement est relatif à un référentiel choisi

 Ainsi un observateur situé au sommet d’une montagne conclut que le pilote d’un avion se déplace très vite. L’observateur situé sur l’aile conclut de façon très différente que le pilote est bien installé au repos.

PREMIÈRE LOI DE NEWTON 
La mécanique, comme de nombreuses branches de la physique, prend ses fondements dans des principes ou des postulats que l’on ne démontre pas. Vérifiés expérimentalement, ils restent valables tant qu’il n’existe pas d’expériences les mettant en défaut. Parmi ceux-ci nous trouvons le principe d’inertie qui est à la base de l’étude du mouvement des systèmes matériels. Ce principe, déjà entrevu par Galilée1, a été repris par Newton2 et constitue ce que l’on appelle la première loi de Newton.

Système matériel indéformable
tous les points matériels constituant le système restent fixes les uns par rapport aux autres. Ceci correspond à la définition d’un solide en mécanique. 

Système matériel déformable 
tous les systèmes ne correspondant pas à la définition d’un solide. À titre d’exemple, deux solides, sans liens entre eux, forment un système déformable lorsque chacun des solides se déplace indépendamment de l’autre.