mercredi 19 octobre 2016

TD du mecanique du point materiel avec corriger

TD du mecanique du point
Comment aller à l’essentiel, comprendre les méthodes et les démarches avant de les mettre en application ?
Conçus pour faciliter aussi bien l’apprentissage que la révision, les Mini Manuels proposent un cours concis et richement illustré pour vous accompagner jusqu’à l’examen
 Des exemples sous forme d’encarts, des mises en garde et des méthodes pour éviter les pièges et connaître les astuces, enfin des exercices, tous corrigés, complètent le cours.

Série 1: pour la série 1 cliquer ici. Pour la solution cliquer ici
Série 2: pour la série 2 cliquer ici. Pour la solution cliquer ici
Série 3: pour la série 3 cliquer ici. Pour la solution cliquer ici
Série 4: pour la série 4 cliquer ici. Pour la solution cliquer ici

Exercices corrigés FS TÉTOUAN PDF           :cliquez ici
Exercices corrigés ENSA TÉTOUAN PDF     :cliquez ici
Exercices corrigés FST TANGER PDF           :cliquez ici 
Exercices corrigés FS MONASTIR PDF         :cliquez ici
Exercices corrigés FS RABAT PDF                 :cliquez ici
Exercices corrigés FS KÉNITRA                     :cliquez ici
Exercices corrigés FS MARRAKECH             :cliquez ici
Exercices corrigés ENSA MARRAKECH       :cliquez ici



Stabilité d’un système soumis à une force conservative
Une position d’équilibre se traduit donc par un extremum de la fonction énergie potentielle. Un équilibre est stable si, à la suite d’une perturbation qui a éloigné le système de cette position, celui-ci y retourne spontanément. Dans le cas contraire l’équilibre est instable.

Système conservatif et conservation de l’énergie mécanique 
Un système est dit conservatif si ce système ne subit que des forces extérieures conservatives. Le système ne subissant aucune force non conservative, les forces de frottement sont nulles ou négligeables. Le système est dit aussi « mécaniquement isolé ». En appliquant le théorème de l’énergie mécanique (3.59) on obtient 

Théorème de l’énergie mécanique 
La variation d’énergie mécanique d’un système entre deux points A et B est égale à la somme des travaux des forces non conservatives appliquées au système entre ces deux points.

L’énergie potentielle : une énergie liée à la position
On peut donner l’exemple simple d’une masse qu’on lâche d’une certaine altitude : celle-ci en tombant (diminution de l’altitude) voit sa vitesse augmenter. La masse avait donc potentiellement de l’énergie qui a été restituée sous forme d’énergie cinétique au cours de la chute. La seule force exercée alors sur la masse est son poids qui fournit un travail positif indépendant du chemin suivi et lié uniquement à la diminution d’altitude. Tout comme pour l’énergie cinétique définie à partir de sa variation liée au travail de toutes les forces, l’énergie potentielle va être définie à partir de sa diminution liée au travail de certaines forces : celles dont le travail ne dépend pas du chemin suivi.

Pré-requis 
La notion de produit scalaire de deux vecteurs est supposée acquise ainsi que les notions d’intégration et de différentiation. Ces outils mathématiques sont abordés dans l’annexe ainsi que dans le livre Mathématiques pour la physique paru dans la même collection.

Objectif 
➤Calculer le travail d’une force variable ou non sur un déplacement quelconque. 
➤Application au calcul du travail de la force de pesanteur et de la force élastique quelle que soit ➤l’orientation des axes choisis. 
➤Savoir utiliser le théorème de l’énergie cinétique.
➤Comprendre comment définir l’énergie potentielle à partir de la notion de force conservative. 
➤Apprendre à utiliser la notion d’énergie mécanique.