samedi 3 septembre 2016

SMIA S2

electricite
algorithme 1
optique
analyse 2
analyse 3










Diffraction des rayons X
Le faisceau de rayons X est envoyé sur l’échantillon monocristallin placé au centre du diffractomètre. Un goniomètre permet de donner à l’échantillon toute orientation souhaitée et de mesurer les angles correspondants. Pour chaque position du cristal, le faisceau « rebondit » sur les plans atomiques, comme sur un miroir. Les ondes réfléchies dans toutes les directions interfèrent selon deux cas de figure 

 elles sont en phase ( ) et donnent naissance à une tache de diffraction caractéristique sur le détecteur
 elles ne sont pas en phase ( ) et aucune tache n’apparaît. À savoir: 2dsin =λ Une tache de diffraction apparaît à l’angle θ lorsque cette équation, établie par W. L. Bragg, est vérifiée. Dans cette loi qui modélise la diffraction des ondes par un cristal, λ est la longueur d’onde du faisceau de rayons X, θ est l’angle entre le faisceau et une famille de plans atomiques parallèles et d est la distance entre ces plans atomiques