dimanche 2 octobre 2016

mécanique quantique vid

              



Panorama de la physique classique

La thermodynamique : Attention, la loi fondamentale n’est pas le premier principe (consé

quence des lois de la mécanique), mais le deuxième. Son origine microscopique a été comprise
à la fin du 19e
siècle et se ramène à un postulat sur la probabilité pour le système
d’avoir une énergie E à une température T donnée, qui est proportionnelle au poids de
Boltzmann
Cette physique statistique repose sur l’hypothèse atomiste, une forme très primitive de
division de la matière en « quanta ». En fait, la théorie statistique n’est pas cohérente
tant qu’on n’utilise que la mécanique et l’électromagnétisme classique (en particulier pour
interpéter les lois de la thermodynamique du rayonnement) et ne devient cohérente que
quand on y inclut la mécanique quantique. Je n’ai pas le temps dans ce cours de vous
refaire toute la théorie du rayonnement du corps noir et comment on arrive aux premiers
quanta d’énergie, mais assurément c’est un des éléments moteurs qui a conduit à la théorie
quantique

– la gravitation : en fait, c’est la théorie de la relativité générale  d’Einstein qui associe le
mouvement des masses à une courbure de l’espace-temps
Pourquoi pas les autres équations que vous connaissez (ou pas, mais ce sera pour bientôt) ? (loi
d’Ohm, mécanique des fluides, loi de Coulomb du frottement, conservation de l’énergie, de la
masse, de la charge, etc)
Tout d’abord, une partie de ces lois est conséquence des précédentes après traitement mathématique
adéquat
D’autres sont phénoménologiques (équations d’état). On ramène le système à quelques équations
dont on renonce à comprendre l’origine. En fait, il existe de bons modèles microscopiques
(gaz réels, viscosité, etc), mais l’existence des molécules, le calcul des forces entre molécules à
partir des lois de l’e.m. pour les électrons et les noyaux, etc, ne peuvent pas être faits en MC